Le Carême

Un temps de conversion

« Revenez à moi de tout votre cœur ! » Telle est la supplication de Dieu que nous entendons au début du carême (mercredi des Cendres : Joël 2,12). Dans le chant des impropères(1) du vendredi saint un cri analogue retentit : « O mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je contristé ? » (chant des impropères, cf. Michée 6,3). Ainsi le carême est d’abord un temps pour entendre Dieu nous redire son désir que nous choisissions de nous retourner vers lui, de nous convertir.

Un temps d’ouverture

La conversion ne consiste pas d’abord à faire quelque chose mais à ouvrir son cœur. La prière, l’aumône et le jeûne sont autant de moyens pour se décentrer de soi, pour élargir son cœur à la beauté de Dieu, des autres et de soi. « Quand la vie intérieure se ferme sur ses propres intérêts, il n’y a plus de place pour les autres, les pauvres n’entrent plus, on n’écoute plus la voix de Dieu » (Pape François, Évangelii Gaudium n°2). En ouvrant notre cœur nous devenons capables d’écouter.

Un temps d’ajustement

Le cœur ouvert, nous pouvons alors nous ajuster davantage à Dieu et aux autres, vivre des relations plus justes avec eux. La conversion ne consiste pas d’abord à faire des efforts, mais à engager concrètement sa vie pour qu’elle devienne réponse aux attentes de chacun. Tout comme celui qui aime Dieu aime son frère, celui qui veut servir Dieu sert son frère. En ajustant notre cœur nous devenons des serviteurs.

Un temps de renouvellement

Le cœur ouvert et ajusté, le carême est ce temps privilégié pour renouveler notre vie avec Dieu, avec les autres, mais aussi avec nous-mêmes. Il n’est pas question de revenir à Dieu en prenant de bonnes résolutions ou par nos seuls mérites mais en convertissant notre cœur. C’est les yeux fixés sur Jésus que nous avons à vivre cette marche, en contemplant sa confiance totale entre les mains de son Père et son accueil inconditionnel à tout et à tous. C’est en regardant son cœur ouvert et ajusté, qui deviendra aussi un cœur transpercé, que nous reviendrons à Dieu, de tout notre cœur.

(1) Chant d’inspiration biblique qui accompagnent la vénération de la Saint Croix

Père Bruno HOUPERT


Vendredi Saint, 18 avril 2014, le Chemin de Croix diocésain était animé par le père Charles (...)


Vendredi dernier, 11 avril 2014, le cardinal Philippe Barbarin célébrait une Messe à la primatiale (...)


Retrouvez en téléchargement le texte de la conférence de Christiane Keller, donnée mercredi Saint (...)