La force de la résurrection

Un regard lucide sur notre monde peut nous inquiéter tant les lieux de précarité, de souffrance, d’exclusion… où la dignité de l’homme est bafouée sont nombreux. Il ne servirait à rien ici d’en faire la liste mais beaucoup peuvent s’interroger légitimement : où est Dieu ? Que fait-il ?

Quand Dieu est bafoué, il offre son amour

Il est sans doute difficile de croire en la résurrection, mais n’est-il pas encore plus difficile de contempler le Christ en croix. Lui qui passait son temps à faire du bien est rejeté comme un mécréant, tout simplement parce qu’il ne correspondait pas à la vision que les dignitaires juifs de l’époque se faisaient de Dieu. Ils avaient oublié que Dieu ne sait qu’aimer. Ressuscité, Jésus nous dit que la plus forte violence ou la plus grande indifférence contre Dieu ne l’empêche pas de nous aimer et de nous pardonner. Au contraire, il offre sans mesure son amour en donnant librement sa vie, cadeau offert à tous ceux qui veulent se laisser aimer.

Quand l’homme est bafoué, le Christ s’approche de lui

La Résurrection du Christ n’est pas un fait relevant du passé mais elle est une force de vie qui pénètre aujourd’hui notre monde. Dieu ne vient pas puissamment faire reculer les limites de l’homme ou convertir l’homme contre son gré pour qu‘il devienne meilleur. Mais la force de la résurrection rejoint l’homme dans ses impasses et ses expériences d’échec pour le libérer de ses enfermements et lui donner la capacité de se relever. Plus qu’un résultat immédiat, le Ressuscité donne à notre vie une fécondité insoupçonnée. Il ne nous abandonne pas et il tire le bien du mal par la puissance infinie de son amour.

Quand le frère est bafoué, le disciple se fait serviteur

Le disciple du Ressuscité ne peut pas rester en marge de ce chemin d’espérance. Bien au contraire, le Christ l’envoie rejoindre ses frères pour œuvrer concrètement à rendre plus humaine la famille des hommes, pour servir tout l’homme et tous les hommes afin que leur égale dignité soit reconnue et respectée. La foi en la résurrection se traduit nécessairement dans un engagement dans la société en vue de sa transformation dans le sens des Béatitudes. « Chacun de nous est déjà ressuscité » affirme une prière de Pâques. C’est dire la grandeur de l’homme et l’urgence de lutter contre toute forme d’exclusion et d’injustice, animé par la force d’amour du Ressuscité.

Père Bruno


Méditation de la fête de la Sainte Trinité - 31 mai 2015 La Trinité, une histoire d'Amour… La (...)


Le cardinal Philippe Barbarin vous invite, sur la web TV / lyon fourvière, à participer samedi 30 (...)


Colloque co-organisé par l'Ecole Saint Irénée et la Faculté de Théologie (UCLy), à l'occasion de (...)