Accueil > Liturgie > Présentation

Une triple approche de la liturgie

Le cardinal Journet commence son traité d’ecclésiologie par cette question : « Comment regarder l’Église ? » L’Église, ajoute-t-il, est une réalité dans le monde qui se laisse voir de tous, mais malgré cela tous ne la connaissent pas de la même manière. Et de même qu’au temps de l’Évangile on pouvait porter trois regards différents sur la personne du Christ — le regard extérieur du journaliste, le regard du sage et le regard de foi —, on peut aujourd’hui porter ces trois mêmes regards sur la réalité de l’Église mais aussi sur la liturgie comme action du Christ et de l’Église.

Un premier regard sur la liturgie, celui de l’observateur extérieur, s’attachera au cérémonial qui se déploie : le décorum, l’harmonie des mouvements, la place de chacun dans la composition, l’univers culturel des cérémonies.

Un observateur plus perspicace ira plus loin : au delà du cérémonial, il y a une trame rituelle qui en fait une sorte de chorégraphie sacrée d’où se dégage une réelle profondeur. Qui n’a pas été intrigué, peut-être même saisi par ces rites qui exhalent la meilleure part de l’homme ? Ce deuxième regard fera probablement naître l’intuition d’une grande œuvre humaine.

Seul le regard plus pénétrant de la foi permet de voir l’action liturgique dans sa dimension cultuelle et sacramentelle : elle est, par delà les signes, l’œuvre cultuelle du Christ et de l’Église offerte au Père. Voilà ces trois aspects de la liturgie, ces trois niveaux de compréhension : culturel, rituel et cultuel.

Le Service de Pastorale Sacramentelle et liturgique de Lyon, tout en entrant par la porte la plus extérieure a pour vocation de conduire lentement mais résolument au regard pénétrant de la foi, les rites, les actes, les prières, les gestes, les symboles.


Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Homélie de Mgr Emmanuel Gobilliard pour le 28ème dimanche du Temps Ordinaire. Que retenir de ces (...)


Du 4 octobre 2017 au 3 octobre 2018 Pourquoi des Assises Laudato Si' ? Pour répondre à l'appel (...)


Mardi 14 Novembre 2017 à 20h30 Conférence donnée par Monseigneur Samir NASSAR, archevêque maronite (...)